Rachel OLS, l’opératrice couteau-suisse

Portrait-Cortex-Rachel-Ols

Rachel a rejoint le site de production de Saint-Mamet en avril 2019. Dans un premier temps pour une mission de remplacement d’une opératrice scanner et puis, grâce à sa persévérance et la qualité de son travail, elle a été embauchée en CDI à compter du 1er juin 2019

MISSIONS DE RACHEL

Le métier d’opératrice scanner s’articule en trois temps principaux :

1/ LA PREPARATION DE DOCUMENTS

La préparation de documents est l’étape clé dans le travail d’une opératrice scanner. Elle établit les fondations nécessaires pour la suite. Lors de la préparation des documents, l’opératrice se charge de respecter toutes les contraintes et consignes du client. Si ce dernier souhaite, par exemple, un tri spécifique, un classement selon un ordre précis ou tout autre critère qui lui est propre, l’opératrice prend soin de l’appliquer. Ce processus nécessite une forte capacité de concentration, car il est vital au bon déroulement des étapes qui lui succèdent.

2/ LA NUMERISATION DE DOCUMENTS

La deuxième étape, la numérisation intervient une fois la préparation des documents minutieusement menée. L’opératrice passe alors l’ensemble des documents au scanner. C’est là que la magie opère. Pas un document ne lui échappe – à noter qu’une opératrice peut numériser jusqu’à 10 000 documents par jour. Lors de la numérisation, un traitement LAD/RAD (lecture ou reconnaissance automatique des documents) est appliqué aux documents pour récupérer les multiples informations. Ces informations extraites faciliteront ensuite les recherches de ces documents dans les différents logiciels du client.

3/ LE PROCESSUS DE VERIFICATION

Enfin, la dernière étape et non la moindre : la vérification. La reconnaissance LAD/RAD disposant d’une marge d’erreur, c’est là où le rôle de l’opératrice est indispensable. C’est elle qui va s’atteler à corriger manuellement (cela s’appelle le vidéocodage). A force de concentration et de rigueur, elle assurera la qualité du rendu final. Et cette étape peut s’avérer longue.

MOT DE LA FIN

« Si je devais donner trois adjectifs pour définir le métier d’opératrice scanner, cela serait : rigueur, organisation et autonomie. C’est un métier qui demande une grande capacité de concentration… Je dois être en mesure de conserver la même vigilance à chaque page. La clé consiste à savoir garder sa rigueur. »

Rachel OLS, opératrice scanner

« J’ai cette chance de pouvoir bouger et changer de position et de tâches régulièrement. A la fois, cela m’offre une polyvalence mais aussi l’opportunité d’apprendre un peu plus tous les jours. J’aimerais beaucoup à l’avenir manager une équipe d’opératrices pour continuer à découvrir des nouvelles facettes du métier et partager mon expertise. »

Rachel OLS, opératrice scanner

Un grand merci à Rachel pour son témoignage et son partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page