EDI : comment commercialiser dans la grande distribution ?

EDI grande distribution

Avis d’expert rédigé en collaboration avec TX2 Concept

Chaque producteur indépendant sait : il ne suffit pas uniquement de produire, il faut aussi savoir vendre sa marchandise. C’est là toute l’importance d’un circuit de distribution, et la grande distribution en représente un débouché commercial conséquent, permettant aux producteurs d’écouler rapidement leurs stocks. En parallèle, grâce à la réévaluation des valeurs de consommation au profit du « manger mieux » et du « manger durable », les indépendants sont revenus au cœur des intérêts de la grande distribution. Toutefois, avant de pouvoir vendre ses produits dans les rayons d’une grande surface, il est nécessaire de comprendre et respecter les codes de commercialisation des enseignes de la grande distribution, notamment quant à la dématérialisation / l’informatisation obligatoire / demandée des échanges de documents commerciaux via EDI (échange des données informatisé).

Pourquoi certains producteurs indépendants choisissent la grande distribution ?

La grande distribution est un circuit de distribution qui offre pléthore d’opportunités de commercialisation. Avant tout, collaborer avec la grande distribution, c’est faciliter l’écoulement des stocks dans un délai très court. Lorsque les produits sont périssables à court terme, les fruits de mer par exemple, une commercialisation rapide est capitale. Dans ce cas-là, la grande distribution s’avère une solution efficace, évitant au producteur de devoir jeter des marchandises invendues. C’est pourquoi aussi, lorsque le volume de marchandises est conséquent, la vente dans les hypermarchés apparaît souvent comme une évidence.

En exposant leurs produits et leur marque au plus grand nombre de consommateurs, les producteurs bénéficient d’un appui professionnel sur la commercialisation de ceux-ci notamment sur les aspects marketing et vente. Cette expérience est enrichissante et favorise les opportunités de développement ainsi qu’une meilleure notoriété au fournisseur.

Qu’est-ce que l’EDI et pourquoi la grande distribution y a adhéré ?

Le lien qui unit l’EDI et la grande distribution est fort. Pour ainsi dire, leur histoire remonte aux années 90. C’est en effet à cette époque que la grande distribution a adopté l’EDI comme une technologie de transmission des données et des échanges avec ces fournisseurs. Les grandes enseignes traitant de gros volumes de données commerciales liées à la passation de commandes, à la livraison et à la facturation, l’objectif initial de la mise en place de l’EDI était de supprimer les processus de traitement papier manuel qui sont souvent source d’erreurs et de délais supplémentaires.

L’EDI, quésaco ? Il s’agit d’un échange informatique totalement automatisé des données dans un format électronique unique entre Systèmes d’Informations (SI) de partenaires commerciaux (l’enseigne de grande distribution et son fournisseur). Le principe consiste à automatiser l’envoi, la réception et l’intégration des flux de données entre le logiciel métier de l’enseigne et celui de son fournisseur. Un format unique standard est crucial pour que l’ensemble des SI des différents partenaires commerciaux puisse interpréter et comprendre les données à traiter. La grande distribution base ses échanges EDI selon la norme EDIFACT et très majoritairement dans sa version D96A … Bien qu’une mise en place puisse sembler contraignante, l’EDI se révélera toujours un atout avéré pour les échanges des partenaires commerciaux. En résumé, L’EDI facilite, automatise et fiabilise les échanges commerciaux, tout en permettant d’optimiser la productivité des équipes et d’améliorer les relations client/fournisseur.

Comment déployer le projet EDI avec les grandes enseignes ?

En vue d’entamer des échanges de données, aussi bien la grande enseigne que son fournisseur se doivent d’être équipés en solutions EDI. Bien souvent, les grandes surfaces reconnues, comme Carrefour ou Auchan le sont déjà depuis des dizaines d’années. Il s’agira dans ce cas-là de dialoguer avec les SI du distributeur et de son fournisseur avec une interface EDI du partenaire en respectant une série d’étapes nécessaires à la bonne mise en place :

  • 1/ Analyser les demandes EDI faites par ses enseignes clients : types de messages, protocole de communication, etc.
  • 2/ Définir les objectifs / enjeux de cette mise en place : optimisation des processus métier, réduction des coûts et des délais de traitement… Niveau d’automatisation et volumes d’échanges à traiter.
  • 3/ Définir les possibilités techniques pour la mise en place de ces flux EDI : déploiement d’une solution EDI avec intégration de données dans un ERP ? Utilisation d’une solution portail sans intégration de données ?
  • 4/ Sélectionner un partenaire technologique proposant les solution EDI envisagées
  • 5/ Déployer la solution technique avec l’appui du prestataire de services (, paramétrage de la solution EDI intégrée ou portail par le prestataire EDI, mise en connexion avec le SI du fournisseur, paramétrage des canaux de communication EDI avec les enseignes de la grande distribution, mapping des messages EDI pour intégration des données dans l’ERP,… ).
  • 6/ Réaliser une batterie de tests pour vérifier le bon fonctionnement de la solution

Une mise en place EDI est toujours technique et complexe, c’est bel et bien pour cette raison que l’accompagnement d’un prestataire expert en EDI sera toujours judicieux.

Comment choisir un partenaire EDI ?

Choisir le partenaire n’est pas une chose à prendre à la légère. Plusieurs critères sont à considérer avant de porter son dévolu sur un prestataire :

  • Vérifier les certifications et qualifications dont disposent le partenaire

À noter que l’association GS1 France, organisation qui a pour mission de développer la collaboration et les relations commerciales entre toutes les entreprises, attribue les différentes qualifications (fiche produit, facture électronique EDI, Excellence logistique, …) aux offres EDI. Ces qualifications garantissent la capacité des experts EDI d’être en conformité par rapport à la réglementation en vigueur, les contraintes techniques et les exigences du marché.

  • Se renseigner sur les références clients du prestataire EDI

Un prestataire EDI qui a une expérience avérée en agroalimentaire maitrise ce secteur d’activité et connait ses contraintes. Il pourra apporter des conseils précis afin de déployer le projet EDI dans les règles de l’art. Par ailleurs, demander l’avis des clients existants du prestataire peut aider à évaluer la qualité de ses travaux.

  • Enfin, se tourner vers un partenaire capable de gérer les flux multicanaux

Il peut être intéressant de choisir un prestataire qui complète une offre EDI avec la prise en charge des envois en PDF signé, via Chorus Pro ou au format papier. La capacité de sous-traiter l’ensemble de ses flux auprès d’un seul prestataire simplifiera toujours le quotidien du fournisseur. C’est en se déchargeant au maximum de tâches chronophages que le producteur pourra se concentrer sur ce qui fait le cœur de son métier.

1 réflexion sur “EDI : comment commercialiser dans la grande distribution ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page